Une ville plus sûre et plus simple pour nos ainés, tournée vers l’intergénérationnel

A l’occasion de la semaine bleue, le mouvement Dijon l’Avenir Ensemble (DLAE) rappelle quelques-unes de ses propositions concrètes pour remettre nos aînés au cœur de la ville.

Une ville plus sûre pour nos aînés, c’est repenser l’espace public pour le rendre plus sûr. 

C’est ainsi penser Dijon et son mobilier urbain pour les adapter aux problématiques des personnes âgées.

Pour répondre aux besoins de proximité et de services de nos aînés, nous proposons d’ouvrir des mairies annexes dans chaque quartier afin de faciliter toutes les démarches administratives. Il faut également rendre possible pour les personnes moins mobiles d’effectuer leurs formalités administratives à domicile.

Pour lutter contre l’insécurité et renforcer la médiation au quotidien, une police municipale de proximité devrait être installée dans les 9 quartiers de Dijon. Pour être efficace, elle devrait être composée en permanence d’au minimum 2 agents et présente 24h sur 24.

Une ville plus simple, c’est une place pour chacun. 

Ainsi, nous proposons de recréer dans nos quartiers une proximité et un lien entre les générations en permettant à tous de se retrouver et de s’entraider par le biais de lieux intergénérationnels (restaurants ou résidences) où toutes les générations se côtoient, échangent et vivent ensemble pour le plus grand profit de chacun. C’est une façon concrète, par exemple, de proposer des logements à des étudiants en situation de précarité, en échange de leur compagnie et de leur temps, et d’offrir à nos aînés une présence au quotidien.

Enfin, nous l’avons rappelé durant la campagne des municipales, la lutte contre la solitude est un de nos combats. Pour renouer le contact et apporter les bienfaits d’une présence, des associations pourraient mettre à disposition de nos aînés un animal de compagnie, géré avec leur accord par l’association. Cela permettrait à nos aînés de profiter avec lui de tous les bons moments, en minimisant les contraintes.

Si comme nous, vous pensez que les citoyens doivent être acteurs de leur futur et non spectateurs, alors rejoignez nous : www.dlae.fr/adherer